top of page

La dynastie fourmaintraux

 

Un peu d’histoire

 

Né en 1675, Gilbert est le premier pilier de cette longue dynastie qui jouera un rôle important dans l’histoire de l’art de la céramique.

Gilbert est un potier lillois, le nom qu’il porte et qui passera de génération en génération pour devenir le nom d’une manufacture importante signifie littéralement « maître des fours ».


C’est 100 ans plus tard qu'Antoine-Joseph Fourmaintraux, petit-fils de Gilbert ajoutera une dimension artistique au travail de faïence de la famille lilloise.

Son fils, François Joseph Marie déménage à Desvres et s’installe à son compte, créant un atelier Fourmaintraux et implantant dans cette ville la lignée de la famille. Deux générations se passent à Desvres où la production devient de plus en plus importante.


En 1879 est créé la société Fourmaintraux frères où les frères Jules et Émile travaillent ensemble. Des désaccords entre les deux poussent Émile à se retirer et Jules lui fait signer un accord pour protéger sa production. Il ne pourra désormais plus produire de faïences dites fantaisies. Émile aura un fils unique, Gabriel Fourmaintraux qui apportera un nouveau tournant à la production.


Gabriel est formé à l’École nationale de céramique de Sèvres, il subit l’interdiction de son oncle de produire de la faïence et c’est dans le travail de la porcelaine qu’il trouvera le moyen de s’exprimer. Il est le premier à créer en France les fameux abat-jours en porcelaine si célèbre de leur importation du japon.


La tradition familiale perdure et, à ce jour, Camille Fourmaintraux perpétue l'héritage en travaillant la céramique dans son atelier à Wimereux.



31 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarii


Comentariile au fost dezactivate.
bottom of page