top of page
Fichier 6.png
MAY-logofullblack.png

EXPERTISE ART PREMIER

Vous avez en votre possession des objets d'art africain

et souhaitez en connaître la valeur ?

Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de vos objets d'art africains, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

LES ARTS PREMIERS : qu'est ce que c'est ?

Le terme Art premier désigne l'art traditionnel des cultures non occidentales et correspondent à l'art des religions qui ne sont pas classiques et monothéistes. Elle comprend l'art Africain, l'art d'Océanie, l'art Amérindien et Précolombien. 

Les arts premiers regroupent les objets utilisés dans ces sociétés à but religieux type rituels (masques, statuettes....) ou d'usage quotidien (peigne, récipient, textile...)

Les critères d'expertise : 

  • Région :

Chaque région possède son style, ses représentations, et ses techniques. Les oeuvres de certaines régions sont plus recherchés que d'autres. On retrouve principalement ; 

 - Mali : Objets décoratifs très recherchés

- Gabon : reliquaire Kota ou Bakota et masque Fang

- Congo / Zaïre : masque Songye

- Cote d'ivoire : objets d'art des ethnies Dan, Baoulé, Sénoufo

- Bénin : Bronzes, terres cuite d'Ifé

- Nigéria : Terres cuites nok, ethnie yoruba

- Ghana : statuette ashanti

- Burkina Faso : statuette lobi

  • Authenticité : 

On parle d'une oeuvre tribal authentique lorsqu'elle a déjà servi lors d'une cérémonie traditionnelle, ce sont les oeuvres les plus onéreuses et rares. Les objets de commande, produit par des sculpteurs Africain garde une place importante sur le marché. À l'inverse les objets dits "touristiques" apparu à la fin du XXème siècle avec les débuts du tourisme en Afrique et la monté de l'intérêt pour l'art Africain ne représente pas d'intérêt auprès des collectionneurs. De la même manière, les contrefaçons, qui se font de plus en plus nombreuses et plus réalistes sur le marché sont sans valeur réelle.

 

  • Objets les plus recherchés :

 Les masques : Dogon ou Bambara du Mali, Fang du Gabon, Sénoufo ou Dan de Cote d'Ivoire, Yoruba du Nigéria, Songye ou Lega du Congo, 

Les statuettes :  Luba (Baluba) du Congo / Zaïre, Lobi du Burkina Faso, Sénoufo de Cote d'Ivoire, Bamana du Mali

Les reliquaires : reliquaire Kota ou masque-reliquaire Bakota du Gabon.

  • Plus-value : 

Objets rares (plaques décoratives, statues à plusieurs têtes, masques à deux visages...)

Masques ou sculpture à la forme recherchée

Masques à forte expression

Masques zoomorphes

Pièces à accrocher au mur

Objets à belle patine noire

Objets colorés (rouge, blanc, noir,...)

Provenance par une étiquette ou un document précisant l'appartenance à une collection d'origine.

RÉSULTATS DE NOS VENTES PASSÉES

LE MARCHÉ DES ARTS PREMIERS

Avant le XXème siècle l'art tribal qui regroupe l'art Précolombien, Océanien, Africain et Indonésien était désigné d'art primitif et considéré à visé ethnologique ou par curiosité. 

C'est au début du XXème siècle avec notamment des artistes fauves et cubistes que l'art tribal commence à intéresser et inspirer l'occident. Picasso dit vers 1907 que "la sculpture africaine est la chose la plus belle et la plus puissante jamais produite par l’imagination humaine". Ces artistes s'inspirent des formes géométrique et d'une représentation du corps nouvelle. Dès lors, les premiers collections d'art Africain apparaissent et se développent chez des artistes modernes tel que Henri Matisse, André Derain ou Maurice Vlaminck. Les oeuvres ayant fait parties de ces collections sont très prisées encore aujourd'hui. 

Les recors de prix en ventes aux enchères d'art premier montent parfois jusqu'à des millions d'euros comme avec le Masque Fang du Gabon vendu 4.2 M d'€ à Montpellier en 2023.

bottom of page